Les conséquences du Poop shaming ou la honte de faire caca


Qui n’a jamais utilise  des techniques de dissimulation de bruit précédant la défécation? Le poop-shaming est un phénomène anglo-saxon résultant d’un embarras d'aller dans des toilettes qui ne sont pas les nôtres.


Le poop-shaming est un phénomène anglo-saxon qui résulte d’une gêne lors de la défécation. Il touche principalement les femmes Avez-vous déjà eu l’impression que vous ne pouviez pas aller aux toilettes sur votre lieu de travail ? Essayez-vous de cacher le bruit précédant la défécation ? Si c’est le cas, vous n’êtes pas seul.

Attention cette honte peut entraîner des conséquences sur votre santé. Faire caca est un besoin naturel pour notre organisme. Donc

Table des matieres

Poop-shaming ou honte de faire caca

La honte du caca peut avoir un certain nombre d’impacts négatifs sur la vie des gens. Tout d’abord, elle peut conduire les gens à éviter les toilettes publiques, ce qui peut entraîner des problèmes de santé. De plus, elle peut amener les gens à avoir honte de leur corps, ce qui peut avoir un impact sur leur estime de soi et leur image corporelle. Enfin, la honte du caca peut également décourager les gens de parler ouvertement de leurs selles et d’autres problèmes connexes, ce qui peut rendre difficile l’obtention de l’aide et du soutien dont ils ont besoin.

Il est temps de mettre un terme au poop-shaming une fois pour toutes. Nous devons normaliser le fait d’aller aux toilettes et briser la stigmatisation qui l’entoure. Nous devons créer des toilettes publiques plus inclusives, sûres et accueillantes pour tous. Et nous devons ouvrir ce sujet de société qui embête plus de 70 pour cent de femmes en France qui peut nuire a notre santé.

Le poop shaming est touche beaucoup plus la population féminine en France. Selon une étude de l’IFOP une femme sur trois est concerne par une gêne d’utiliser des toilettes en entreprise.

Les astuces de dissimulation pour faire caca

Bien sûr, tout le monde n’est pas aussi préoccupé par le poop-shaming que les autres. Certaines personnes sont parfaitement heureuses de se laisser aller et ne se soucient pas de savoir qui le sait. Mais pour ceux d’entre nous qui préfèrent garder leurs habitudes dans la salle de bain pour eux, ces petits trucs nous aident à le faire. La prochaine fois que vous vous trouverez dans des toilettes publiques, prenez un moment pour apprécier l’ingéniosité de vos semblables – on ne sait jamais ce qu’ils peuvent faire pour garder leurs affaires privées !

Voici une liste de techniques misent en placent par des femmes et des hommes pour tenter de conserver un sentiment d’intimité lorsqu’ils se rendent a la selle :

Les conséquences de la parcoprésie :  sur notre santé

Quand on doit y aller, on doit y aller – mais pour certaines personnes, l’idée d’utiliser des toilettes publiques  suffit à les faire se retenir, il ne faut pas que votre envie d’aller faire caca soit un problème.

Cette condition, connue sous le nom de parcoprésie, peut avoir un impact important sur la santé. D’une part, elle peut entraîner des infections urinaires, car les bactéries ont plus de temps pour s’accumuler dans la vessie.

De plus, la rétention des selles peut provoquer des maladies comme de la constipation et des douleurs d’estomac. Dans les cas les plus graves, elle peut même entraîner un prolapsus rectal, où le rectum tombe hors de sa place. Alors, la prochaine fois que vous aurez besoin d’aller aux toilettes, n’ayez pas peur de tout laisser sortir – votre corps vous en remerciera.

Se retenir d’uriner a aussi des conséquences sur votre santé

En outre, retenir l’urine entraîne également une stagnation de l’urine, ce qui favorise le développement de bactéries pouvant conduire à une infection grave appelée pyélonéphrite. Cette infection est située dans le rein et se reconnaît à de fortes fièvres, des douleurs dans la région lombaire et des troubles digestifs.

Ne pas avoir d’a priori sur les toilettes publics

Les toilettes publiques sont une partie nécessaire mais souvent négligée de l’infrastructure publique. Elles offrent un endroit propre et sûr où les gens peuvent se soulager, et elles aident à prévenir la propagation des maladies. Cependant, les toilettes publiques peuvent également constituer un obstacle à la défécation, notamment pour les enfants et les personnes âgées.

En effet, les toilettes publiques sont souvent sales et malodorantes, et elles peuvent être difficiles à utiliser si vous n’y êtes pas habitué. En outre, les toilettes publiques peuvent être des endroits dangereux, en particulier pour les femmes et les filles. En effet, ce sont souvent des lieux où se déroulent des agressions sexuelles. Par conséquent, les toilettes publiques peuvent être une source d’anxiété et de peur pour de nombreuses personnes.


Un article rédigé par Silvere Delany